Les crêpes Vegan

Crêpes vegan épaisses
Faire des crêpes vegan qui ne sont pas élastiques
Ma première recette de crêpes est très facile à faire : elle demande peu d’ingrédients, elle est archi facile, peu onéreuse, et surtout très simple à cuire car elle n’accroche pas et les crêpes ne sont pas du tout fragiles.

Mais le plus gros souci une fois qu’on enlève les oeufs, c’est que les crêpes ont tendance à avoir un aspect légèrement plus élastique que la version traditionnelle, et moi, cet aspect là me manquait.
J’ai pris appui sur une recette d’un bouquin Ladurée pour faire les miennes : je les avais déjà travaillées en version omni, elles étaient infernales à cuire, elles se déchiraient comme un rien, mais elles étaient délicieuses à s’en taper le derrière par terre, et d’un fondant de folie.

J’ai passé de longs mois à développer cette recette, parce que je n’obtenais pas ce que je voulais : trop élastique, impossibles à cuire sans accrocher la poêle, pas bonnes. Des semaines passaient et je commençais à désespérer un peu. Pourtant dieu sait que les crêpes ne sont pas un produit difficile à réaliser. Mais j’sais pas, c’était impossible pour moi de sortir une crêpes qui ne reste pas accrochée à la poêle ET qui ait bon goût.

Dans cette version, je vais vous dire, tout a son importance. J’ai fait l’ajout de yaourt de soja, qui rend le mélange plus épais et onctueux. Et de la margarine. La margarine c’est important ici, parce que l’huile ne donne pas un résultat aussi fondant. J’ai essayé avec de la purée d’oléagineux : c’est le passage assuré pour aller à crêpe-collée land.

En la réalisant vous verrez que l’appareil est assez épais. C’est normal. Il est possible qu’il le soit un peu trop après repos comme pour les crêpes traditionnelles ; on peut toujours lui ajouter un peu de lait végétal, juste ce qu’il faut pour réussir à répartir correctement la pâte dans la poêle sans qu’elle fasse 3 cm, mais pas plus, sinon c’est de nouveau la galère.

Recette de crêpes vegan
La crêpière : l’outil indispensable pour faire des crêpes … Mais pas que!
Je vais vous dire, suite à mes divers échecs, j’ai fini par accuser ma crêpière! Je sais, c’est moche de rejeter la faute sur les autres, mais que voulez-vous. JE L’AI FAIT.
Il faut dire qu’elle a déjà plusieurs années à son compteur ma p’tite poêle à crêpes téfal! J’aimerais dire que j’ai un machin en fonte toussa, mais non.
J’ai donc envoyé Doudou à l’Intermarché tout petit du coin, me chopper une crêpière (pas une dame qui fait des crêpes, une poêle à crêpes quoi), et il est revenu avec un machin revêtement qui m’a fait l’impression que j’allais avoir le cancer dans trois semaines (spoiler alert : tout va bien, enfin pour le moment). De toute manière y’avait que ça, j’ai donc refait des crêpes, et sans surprise ça a collé.
J’ai donc accusé de nouveau la poêle à crêpes à 9€.

Et puis à force j’me suis dit que si les autres trucs glissaient sur la poêle comme sur une piste de bobsleig, POURQUOI les crêpes refuseraient de se décoller hein?
Illumination, j’ai essayé de faire mes crêpes sur ma gazinière (on a été bien inspirés de la conserver malgré l’installation d’une magnifique plaque à induction) : MIRACLE.
En réalité, je dois dire que le souci ne vient pas de l’induction puisque j’ai déjà fait et sans aucun souci des crêpes sur une plaque à induction. Le souci ce sont mes plaques à induction gentiment refilées par Cuisinella, et elles sont tellement nulles que parfois je retourne sur le gaz. Elles fonctionnent par à-coups, si bien que la cuisson est ciselée : c’est presque trop nul pour faire cuire des pâtes les gars!

De fait, la cuisson doit donc être régulière, la surface de cuisson assez grande (ça vaut si vous avez une très grande poêle et des feux de taille normale).
Comme pour des crêpes normales, la cuisson doit se faire avec une poêle bien chaude pour que la pâte soit saisie.
Je graisse à chaque nouvelle crêpe avec un peu d’huile sur un petit mouchoir/papier/torchon.

Je vous conseille quoi qu’il arrive de bien prendre une poêle à crêpes qui n’accroche pas, et éventuellement pas trop vieille (même sans se voir à l’oeil nu parfois le revêtement a pris cher et il n’est plus aussi efficace).

Pour des crêpes pas prises de tête il vous faudra donc :

Une crêpière anti adhérente (soit avec revêtement, soit une en font bien culottée)
Une pâte pas trop fluide (dans le cas de cette recette)
Une source de chaleur continue et suffisamment large
Un temps de repos : la pâte à crêpes doit reposer pour que les grains de gluten contenus dans la farine gonflent, et que la pâte soit liée.
Crêpes sans oeufs ni lactose
Des crêpes vegan épaisses et fondantes
Je sais qu’il existe plusieurs courants de pensée dans la consommation de crêpes. T’as ceux qui font des gens de rouleaux, t’as ceux comme moi qui en font des triangles en les pliant en quatre, puis en les mangeant d’abord par le haut.
Et t’as même les hérétiques qui se compliquent la vie et vont les manger par le bas en en mettant partout.
En tout cas, une fois pliées, ces crêpes sont super épaisses, et quand on croque dedans, elles se rompent sous la dent, avec beaucoup de fondant. Pas d’élasticité résiduelle, juste une pure et dure épaisseur de crêpe généreuse.

Pour garnir vos crêpes convenablement, je vous renvoie à mon récapitulatif sur mon article de la chandeleur Vegan, vous trouverez certainement de quoi assouvir vos envies!

Crêpes vegan moelleuses
Recette de crêpes vegan facile

5 de 2 votes
Crêpes vegan
Une recette
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
3 min
Type de plat: DessertCuisine: FrançaisePortions: 6 crêpes
Ingrédients
125 g farine de blé t45
2 c. à soupe fécule de maïs (rases)
290 ml lait végétal ici du lait de soja
80 g yaourt végétal ici de soja
50 g margarine
1 pincée sel kala namak (voir notes)
1 c. à soupe arôme moi du rhum ambré
15 g sucre en poudre

Instructions
Dans un saladier, mette les ingrédients secs, et ajoutez le yaourt en faisant un puits.
Vous ne pourrez pas tout mélanger, c’est trop sec, c’est normal.
Ajoutez alors le lait végétal petit à petit, en remuant. Les grumeaux devraient disparaître avec cette méthode de mélange d’ajout du liquide dans le sec.
La pâte va alors devenir bien fluide, mais un peu épaisse tout de même. Ajoutez le rhum et la margarine fondue et laissez reposer une heure à température ambiante.
Sur une poêle à crêpe bien chaude, versez une louche de pâte, et répartissez bien.
Faites cuire sur feu moyen pendant quelques minutes, en soulevant les bords pour contrôler. Les crêpes sont prêtes à être retournées quand elles sont bien dorées.
Pour ce faire, je trouve qu’une spatule longue est le plus efficace. Décollez bien toute la crêpe délicatement, puis retournez brièvement et faites cuire quelques minutes sur l’autre face.
Pour conserver les crêpes, mettez-les au frais sous cloche ou assiette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *