Vegan carrot cake !

Depuis que je suis revenue de mon dernier voyage à Barcelone, je voulais absolument reproduire le fabuleux Carrot Cake du Quinoa Bar. Sans aucun doute le meilleur que j’ai pu mangé. Bien gras et sucré, avec un très fort goût de cannelle et une chantilly coco en place du glaçage.

Ce ne sera peut être pas un mariage qui plaira à tous les palais (tout le monde n’est pas fana de la cannelle) mais moi j’en suis tombée raide dingue ! Ce fort goût de cannelle contrebalancé avec grâce et douceur par la chantilly coco hmmmm !

Quand je fais un gâteau, je suis un peu psychorigide, je passe d’abord du temps à l’étudier. Ses origines, son histoire, ses adaptations, les critères indispensables pour qu’il puisse bien avoir cette appellation. Pour végétaliser une recette, j’étudie d’abord un bon nombre de recettes, ça me permet de voir les redondances et les équilibres attendus entre les ingrédients.

Pour le carrot cake, il semble que son origine ne soit pas bien connue. Mais que l’utilisation des carottes (en remplacement du sucre) en pâtisserie se serait développée pendant les périodes de guerre alors que le sucre était rationné.

En étudiant les recettes traditionnelles, et en constatant les quantités d’huile/beurre et de sucre, je me suis dit qu’on nous mentait sur l’origine du carrot cake. En fait un jour, un ou une pâtissièr.e a commencé à faire un cake, il était tellement gras et sucré, qu’il ou elle s’est dit : « Hmm, mince. Bon je vais rajouter un légume, ça va passer crème de soja, tout le monde va penser que c’est un gâteau super healthy ! » Et voilà ! Ceci est la vraie histoire du carrot cake 😉

Plus sérieusement, comme d’habitude je suis donc restée le plus possible dans la recette originale, et ici en terme de ratio de gras et de sucre (j’ai quand même baissé par rapport aux moyennes que j’avais trouvé). On est donc pas sur une recette diététique ! C’est du gras, du réconfortant !

La gâteau à la carotte

(Pour un moule à charnière de 20 cm de diamètre – 8 parts gourmandes)

Ingrédients :

Pour le cake

  • Secs
    • 220 g de farine T55
    • 150 g de sucre de canne
    • 70 g de sucre complet (rapadura) ou vergeoise
    • 2 cuillères à café de poudre à lever
    • 1 cuillère à café de bicarbonate de sodium
    • 1/2 cuillère à café de sel
    • 2 cuillères à café de cannelle
    • 1/4 cuillère à café de noix de muscade en poudre
    • 1/4 cuillère à café de cardamome
    • 1/4 cuillère à café de gingembre en poudre
  • Humides
    • 190 g d’huile végétale neutre (attention au goût)
    • 200 g de yaourt de soja à la vanille – à défaut : nature- (2 pots de 100g)
    • 40 g de purée d’amande (2 grosses cuillères à soupe)
  • En plus :
    • 200 g de carottes
    • 50 à 100 g de noix de pécans ou noix (facultatif – et vous pouvez aussi mettre des raisins secs)

Pour le glaçage à la chantilly coco

  • 600 ml de crème de coco* (utilisées ici : 3 briques de crème de coco Kara – non bio) à réserver au frais la veille
  • sucre glace (selon goût)
  • 3 cuillères à café de chantibio ou fixchantilly (facultatif) – 1 cuillère par brique de 200 ml
  • extrait de vanille ou vanille en poudre de préférence

Pour le carrot cake :

  1. Préchauffer le four à 170°
  2. Si vous en mettez : concassez les noix
  3. Râper finement les carottes et réserver
  4. Dans un saladier bien mélanger ensemble tous les ingrédients secs
  5. Dans un autre saladier fouetter ensemble les ingrédients humides
  6. Incorporer les ingrédients humides aux secs, mélanger, on doit obtenir une pâte homogène et fluide
  7. Ajouter les carottes rappées et les noix concassées, mélanger pour bien les répartir
  8. Graisser le moule, verser la pâte et enfourner
  9. Cuisson : 25 minutes à 175° C, puis baisser et cuire 30 minutes à 150° C. Le carrot cake demande une cuisson assez longue, je donne ces temps à titre indicatif. Le mieux est de vérifier régulièrement avec la lame d’un couteau  plantée au milieu du cake (elle doit ressortir sans traces de pâte).
  10. Quand il est cuit, attendez un peu avant de le démouler (en fonction de votre moule) : trop chaud il pourrait ne pas se tenir, trop froid le sucre pourrait avoir caramélisé sur les bords du moule et c’est alors plus difficile de démouler un gâteau.
  11. Le laisser refroidir complétement. Quand il est froid et si vous souhaitez glacer l’intérieur : le couper en deux.

Pour le glaçage à la chantilly coco :

→ Si vous faites régulièrement de la chantilly coco, faites comme d’habitude! Si une méthode marche et vous plaît, ça serait dommage de la changer.

→ J’ai mis les 3 briques de coco au frais la veille de préparer le gâteau. Et j’ai monté chaque brique individuellement (ce qui n’est pas la méthode la plus rapide, mais qui me rassurait pour être sûre de bien la répartir).

  1. Verser la première crème de coco bien froide dans la cuve du batteur
  2. Fouetter à forte vitesse pendant plusieurs minutes – être patient.e –
  3. Quand la chantilly a bien épaissi ajouter : le sucre glace (pour moi 1 à 2 cuillères à soupe par brique de coco), la vanille, et le chantibio (fixchantilly), fouetter encore 2 minutes.
  4. La chantilly coco sera épaisse mais pas assez solide pour la monter à la douille, pas d’inquiétudes, elle va figer au frais.

Montage :

  1. Placer la couche du bas de votre gâteau sur une assiette à service ou un carton de présentation.
  2. Glacer avec toute la chantilly faite avec la première brique. Recouvrir avec la deuxième moitié du gâteau
  3. Mettre au frais.

 

  1. Préparer la deuxième brique de chantilly coco avec la même méthode.
  2. Glacer le dessus du gâteau. (j’ai recerclé le gâteau pour pouvoir étaler une épaisse couche de coco sans que celle ci ne coule)
  3. Puis mettre au frais et bien laisser prendre

Si vous voulez faire des décos à la poche à douille :

  1. Préparer la dernière brique de chantilly coco toujours selon la même méthode.
  2. Mettre la douille de votre choix dans votre poche à douille.
  3. Remplir la poche avec la chantilly coco
  4. La placer au frigo (attention à la placer de manière à ce qu’elle ne coule pas!) pour que la chantilly puisse durcir un peu afin de pouvoir faire des décors qui se tiennent.
  5. Quand la chantilly dans la poche est assez solide pour faire des décos qui se tiennent : Décorer votre gâteau

→ Les carottes sont faites en pâte d’amande, je montre dans une vidéo sur Instagram comment les faire facilement. Voir la vidéo ici  (pas besoin de compte pour voir!)

*coeur* *carotte* *coeur*

_____________

Notes :

* J’ai utilisé ici la marque Kara bien que non bio j’avais lu plusieurs fois qu’elle montait bien. On la trouve facile dans les super marchés.

Imprimer cet article

Vous pourriez aussi aimer …